Une compagnie professionnelle en action, pour un théâtre d’art contemporain

 La Compagnie de la Yole a été fondée par Pascale Oyer, alors assistante à la mise en scène de Ryszard Cieslak, figure emblématique du Théâtre Laboratoire. Après une première période parisienne d’émergence, jalonnée par des créations expérimentales jouées dans des théâtres et des lieux alternatifs, la compagnie s’installe dans l’Oise où elle est rapidement accueillie et soutenue.

 

Dans son cheminement artistique, la recherche est associée à la création. Plaçant d’abord l’acteur au cœur de ce processus, les projets successifs constituent un questionnement de l’homme, notamment dans son rapport à ses sources, ses racines, ses mythes. L’événement théâtral est vécu comme lieu possible d’une authenticité de la rencontre. Une bonne part des spectacles créés met en relation textes anciens et écrits contemporains. Dante et Genet, les mythologies inuïte, maya, le théâtre Nô et Mishima, Maeterlinck, Dostoïevski et Zéno Bianu, Shakespeare et Antonio Porchia… La compagnie travaille aussi sur des pièces d’auteurs vivants : Noëlle Renaude, Carole Thibaut, ainsi que Cédric Bonfils et Zéno Bianu, à qui elle passe également des commandes d’écriture.

 

C’est dans une perspective transversale et à partir de l’idée propre de « passerelles d’inspirations » que s’opèrent les nombreuses collaborations avec des artistes et/ou intellectuels européens. Des dialogues suivis, complicités et associations ponctuelles émaillent et nourrissent les processus de créations, avec des musiciens, plasticiens, artistes de la voix chantée, danseurs, vidéastes, sculpteur, poètes, photographes, écrivains, philosophe, architecte, professeurs, psychanalyste, chercheuse…

 

Impliquée dans la transmission, et agissant pour la formation continue de l’acteur, elle a créé l’ARECAP (atelier régulier d’expérimentation et de création pour des acteurs professionnels) aux sessions régulières d’entraînement et d’exploration personnelle et collective.

 

La Compagnie est actuellement conventionnée en résidence territoriale à Beauvais et territoire proche. Elle est soutenue par la Direction Régionale des Affaires Culturelles des Hauts-de-France, le Conseil Régional des Hauts-de-France, le Conseil Départemental de l'Oise, l’Etat et la Ville de Beauvais. Son parcours de résidence territoriale a débuté en 2008 dans un « territoire rurbain », Noailles et le Noaillais, puis s’est poursuivi sur le plateau creillois, territoire urbain, à Nogent-sur-Oise entre 2011 et 2014. Un programme intense de création, diffusion, et actions artistique marque ces différents lieux et périodes.