Postambule

Manifeste de la représentation

Femmes de théâtre et Matrimoine

le 8 mars 2017 à L'Espace Culturel pablo Picasso de Longueau

par Pascale Oyer – Compagnie de la Yole

 

Nous : Mademoiselle de Saint-Léger, Marie-Anne Barbier, Anne de la Roche-Guilhen, Marguerite de Navarre, Madame Ulrich, Madame de Staël, Madame de Graffigny, Françoise Pascal, Madame de Genlys, Louise Labé, Olympe de Gouges, Madame Benoist, autrices, auxquelles s’adjoignent tant d’autres, les éditées et celles qui n’ont pas pu l’être, les fortunées et les infortunées, celles dont on a joué des pièces, et qui ont eu du succès, celles qui sont mortes dans la misère, celles qui ont fait la fortune des théâtres privés et de la Comédie française, et celles dont les œuvres n’ont jamais été représentées, nous sommes heureuses que des défricheuses d’hier et d’aujourd’hui aient eu envie de partir à notre découverte. Nous voulons rendre hommage aux chercheuses, et aux chercheurs sans préjugés, outre atlantique, en Europe et en France, qui ont œuvré pour nous redonner voix. Avec une mention particulière pour votre contemporaine Aurore Evain.

 

Vous venez de découvrir quelques courts extraits parmi la très grande variété et la richesse de nos œuvres, et, soit dit en passant ces extraits étaient accompagnés de musiques des compositrices : Isabella Léonarda, et Franscesca Faccini, et de Bach.

 

Il tient aux artistes, et au public que vous êtes, que nos œuvres, nos textes, nos pièces reprennent vie sur les scènes de vos théâtres et ne soient plus « un tas, dans un coin ».

 

L’hommage est rendu par avance aux gens du métier - comme Nacéra Nakib, directrice de ce beau lieu – qui permettront par leur engagement que le travail des femmes de théâtre soit enfin reconnu à sa valeur et à sa place.

 

Rendez-vous donc aux Journées Matrimoine, autre mot tombé en déshérence mais bien réel, en septembre prochain, dans la métropole Lilloise et dans la métropole amiénoise pour des duos d’autrices classiques et contemporaines.

Écrire commentaire

Commentaires: 0